L’île aux tournesols



Rodrigo Gonzàlez Rojas, dit Luna

L’île aux tournesols
traduit de l’espagnol par Lucie Lapointe
Roman
© 2012 Éditions de la Lune berçante
www.luneber.com

Biographie de l’auteur
Né à Santiago du Chili, Rodrigo González Rojas, citoyen canadien depuis 1979, a entrepris des études en expression artistique. Ses premiers pas dans l’écriture de pièces de théâtre, l’amène à fonder le théâtre mime Kaos et à jouer dans les écoles ainsi que dans divers organismes au Chili, en Belgique, en France, aux États-Unis, au Burkina Faso et au Québec.

Résumé
Comment réagira Kiki, la jeune Chilienne, du haut de ses quatorze ans, face au cancer de Sara, sa tante préférée? Comment riposter à son grand frère, qui la couvre de sarcasme? Triomphera-t-elle de la tentation des sucreries et autres gâteries, mauvaises pour son embonpoint? Et comment surmontera-t-elle sa peur, quand sa grand-mère sage-femme lui demandera de l’aider lors d’un accouchement?
Tout cela, sur fond d’un voyage initiatique vers l’île aux tournesols où l’entraîne sa fantasque tante. Mais aussi et surtout d’un voyage intérieur qui lui est étrangement parallèle. Voyage de rêve, mais qui, à un certain moment, tourne près du cauchemar.
Kiki rue dans les brancards, mais elle est franche, tendre et ne manque pas de réfléchir à la vie, à son avenir. Elle finira par trouver sa voie; même si sa tante préférée retourne vivre sur l’île aux tournesols avec son jardinier et amant. Mais comme le dit Kiki, dans son journal : « Je voudrais bien partir avec eux, mais ainsi se déroule la vie, pleine de trous et de bosses.
Conte à la lisière du fantastique? Aventure à vous couper le souffle, mais empreinte d’une grande poésie? Ou récit déroutant d’une adolescente passionnée, à mi-chemin entre le songe et la réalité? À vous de juger en vous laissant entraîner par l’humour macabre et décalé typiquement chilien de l’auteur.